web37

"politis.fr" - 10 novembre 2011

La triste comédie de la dette

Par Denis Sieffert - 10 novembre 2011

(...)

Or voilà que, soudain, il n’y a rien de plus urgent que de rembourser cette dette. Lundi, François Fillon prononce dix-huit fois le mot « effort » dans son adresse au peuple. On parle, non sans ridicule, d’un discours « churchillien ». Rappelons tout de même que lorsque le Premier ministre britannique promettait « du sang, de la sueur et des larmes », nous étions le 13 mai 1940. La perspective était de longs mois sous les bombes allemandes. L’ennemi, c’était le nazisme, pas la dette. Et moins encore une dette résultant en grande partie de la politique de ceux-là mêmes qui présentent aujourd’hui comme impérieux son remboursement.

lire_la_suite78http://www.politis.fr/La-triste-comedie-de-la-dette,15918.html

________________________________________________________________

Politis

________________________________________________________________