Kezako

Kezako

Visitez ce site lire_la_suite78 http://erby.free.fr/

________________________________________________________________

logo_bibliobs

Les lundis de Delfeil de Ton

Vive Google et Siné !

Par Delfeil de Ton

Où l'on voit Internet sauver Siné d'une machination et comment il s'en ensuivit une pétition indigne

(...)

Les citoyens, par leurs commentaires sur Internet, leurs réponses aux mensonges, ont montré que dans leur immense majorité ils désapprouvaient la censure de Siné et se sont montrés fort critiques de l'arbitraire de son employeur-patron, M. Philippe Val.

Celui-ci déteste Internet. Il a écrit un jour qu'Internet était la Kommandantur. Il fait en effet une fixation sur les années 1930-1940, il n'était pourtant pas né, il voit des antisémites partout, heureusement qu'il est là pour sauver la France de la peste antisémite qui la ronge. Il voit aussi beaucoup de juifs, trop même, il se plaint dans «Libération» (30 juillet): «Pas un journaliste non juif qui me soutient.» Penser à lui demander pourquoi, et à quoi, il distingue les juifs des "non juifs". Lui-même, on ne sait comment il se voit, au vrai on s'en fout.

lire_la_suite78http://bibliobs.nouvelobs.com/comment/reply/6558

________________________________________________________________

EFG

________________________________________________________________

Unir

« Affaire Siné » : coup de colère estival

Christian Picquet 5 août 2008

(...)

Résumons, puisqu’il le faut bien, hélas. Au fil des 39 textes législatifs qui ont été votés depuis un an, soixante ans et plus de conquêtes populaires auront été mis en pièces. Pour accélérer son entreprise de démolition, Nicolas Sarkozy annonce déjà une session extraordinaire du Parlement à l’occasion de laquelle il entend poser de nouvelles pierres à l’édification d’une société qui se coulerait enfin dans le moule du libéralisme le plus brutal. Nouveau pas franchi dans l’étranglement du service public, se prépare à présent l’ouverture du processus de privatisation de La Poste. Avec l’Éducation nationale en ligne de mire, la nouvelle droite aux affaires veut à tout prix poursuivre la saignée des effectifs de la fonction publique, au détriment naturellement de la protection que la puissance publique était jusqu’alors censée apporter aux plus démunis de nos concitoyens. Sur fond de crise financière mondiale et de récession qui menace, de hausse du prix du pétrole et des tarifs du gaz et des transports, chacun sait que le pouvoir d’achat va continuer de s’effondrer dans les prochains mois et que, de concert, pouvoir et patronat s’emploieront à interdire toute augmentation des salaires. La garde des Sceaux se prépare à défendre une nouvelle loi pénitentiaire qui amplifiera la dérive sécuritaire et le recours au tout-carcéral dont on connaît les désastreux effets. Avec le projet Edvige, qui prétend ficher officiellement tout acteur public, qu’il soit élu, responsable politique ou syndicaliste, le Big Brother d’Orwell peut demain devenir la nouvelle réalité française. Symbole d’une Europe des polices que nul ne parvient plus à contrôler la traque aux sans-papiers est devenue le maître-mot des gouvernements du continent, un Berlusconi montrant même le chemin et réveillant le triste souvenir de la persécution des Roms. Celles  et ceux qui se sont lancé à corps perdu dans cette prétendue querelle de « l’antisémitisme de gauche » ne perçoivent-ils pas à quel point ils négligent l’essentiel ?

lire_la_suite78http://www.unir.asso.fr/2008/08/05/%C2%AB-affaire-sine-%C2%BB-coup-de-colere-estival/

________________________________________________________________