lecteur43 

 

"Le Canard enchaîné" - 17 octobre 2018

La Mare aux Canards

Sarko en fait trop

"J'AI DONNE ton nom, est-ce que l'Elysée t'a rappelé?" Nicolas Sarkozy n'a pas hésité, ces derniers jours, à se pousser du col et à se faire passer pour l'inspirateur en chef du remaniement auprès d'un certain nombre de ses fidèles. Son agenda l'a aidé, puisque, le 1er octobre, soit la veille de la démission de Gérard Collomb, il déjeunait avec Macron. Il a ensuite revu deux fois le chef de l'Etat, le 4 oàctobre, pour le 60e anniversaire de la Constitution et, le lendemain, pour l'hommage aux Invalides à Charles Aznavour. De quoi lui fournir l'occasion de laisser une liste de noms au Président.

Sarko ne s'est pas privé, en tout cas, de pousser Frédéric Péchenard à l'Intérieur, laissant à Edouard Philippe le soin de défendre la candidature de Gérald Darmanin. L'Elysée n'a pourtant pas eu besoin de lui pour appeler François Baroin et Dominique Bussereau, présudents, respectivement, de l'Association des maires de France et des maires de France et des départements. Il s'agissait de faire entrer l'un des deux au gouvernement afin d'éteindre la contestation des élus locaux, nouvelle priorité avant les européennes. Baroin a refusé, Bussereau a accepté, sous condition, mais il a finalement été recalé, le pauvre...

________________________________________________________________