web37


"monde-diplomatique.fr" - 22 février 2012

Dette publique, la conjuration des bonnes idées

par Laurent Cordonnier, mercredi 22 février 2012

(...)

Evidemment, tout le monde criera que tout ceci est interdit par les traités... alors que c’est explicitement autorisé. C’est ce qu’ont relevé à juste titre Michel Rocard et Pierre Larrouturou (8) – lesquels proposent que la BCE prête à 0,01% à la Banque européenne d’investissement ou à la Caisse des dépôts et consignations. Le même article 21 qui interdit à la BCE la monétisation directe des dettes publiques et le financement direct d’organismes publics stipule en effet : «Le présent article ne s’applique pas aux établissements publics de crédit qui, dans le cadre de la mise à disposition de liquidités par les banques centrales, bénéficient, de la part des banques centrales nationales et de la BCE, du même traitement que les établissements privés de crédit.» L’impossible n’est pas toujours dans les traités. Il réside plus souvent dans les diktats de la finance.

lire_la_suite78http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2012-02-22-Dette

________________________________________________________________

Sarkozy_Merkel_Greece_Times

Olivia Newton-Merkel et John Sarkolta 

"Désespérément voués à l’UE"

________________________________________________________________