Ouest_France

________________________________________________________________

logo_maville

Le maintien de la mobilisation jusqu'à jeudi

Mercredi 27 octobre 2010

En nombre moins important que la semaine passée, les manifestants poursuivent leurs actions contre la réforme des retraites. Cet après-midi, ils seront place de la République.

Visite à une députée

Pendant que le Sénat votait le projet de loi sur la réforme des retraites, une centaine de manifestants s'est invitée, hier en milieu d'après-midi, à la permanence de la députée UMP, Fabienne Labrette-Ménager, avenue Rhin-et-Danube. Qui n'y était pas. Pourquoi cette visite ? La parlementaire a déposé à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à engager la responsabilité civile solidaire des auteurs d'appel à blocus. « Une provocation », qui n'est pas une réponse, selon l'intersyndicale, aux revendications portant sur la réforme des retraites. Après l'avoir interpellée à l'abbaye de l'Epau, vendredi, pendant la session du conseil général, l'intersyndicale CGT-FSU-Sud-FO-Solidaires, toujours interprofessionnelle, a voulu hier « dialoguer » avec l'élue. Sur la porte close, les manifestants ont placardé des autocollants de syndicats.

Manifestation jeudi

Le rassemblement est prévu à 9 h 30 devant le palais des Congrès (voir notre infographie). Des assemblées générales se dérouleront après la manifestation. Le défilé risque de perturber la circulation en ville et notamment celle des bus et du tramway. Un préavis de grève ayant été déposé, la Setram compte appliquer jeudi les horaires du samedi sur l'ensemble du réseau bus et tramway. Renseignements au service clients : 02 43 24 76 76.

Motion des élus de gauche

Les associations d'élus communistes et républicains, d'élus du parti de Gauche, élus socialistes et républicains, élus Verts et écologistes se sont présentées, hier midi, devant la préfecture. Soit une quarantaine d'élus et de sympathisants voulant transmettre au préfet une demande « de retrait de cette réforme désavouée ». « Nous entendons au quotidien les souffrances des habitants, leurs aspirations à plus de solidarité. Cela explique le fort attachement à l'âge de départ à la retraite et au système par répartitions », ont-ils écrit sur la motion.

Rassemblement ce mercredi

Toujours pour maintenir la flamme de la mobilisation jusqu'à jeudi, une manifestation est prévue ce mercredi après-midi, à partir de 15 h, place de la République. Les banques et la communication faite autour des « retraites par capitalisation » sont particulièrement visées.

Ouest-France

lire_la_suite78http://www.lemans.maville.com/actu/actudet.php?abo=765162&serv=27&idDoc=1565811&idCla=loc&utm_source=ofmnewsletter&utm_medium=lettredinformation&utm_campaign=actualiteville&xtor=EPR-300-[lettredinformationactualite]-20101027-[actualiteville]

________________________________________________________________